Actualités

L’AP-HM plus que jamais mobilisée contre les punaises de lit

Représentation d'une punaise de lit

La semaine dernière à l’occasion d’une opération préventive de détection des punaises de lits, des foyers de contamination ont été identifiés au sein du Service d’accueil des Urgences adultes de la Timone, liés à une recrudescence de patients arrivant porteurs de Cimex Lectularius1.

 

Piqûres de punaises de litCet insecte colonise de plus en plus d’hôtels, de logements, d’écoles, d’hôpitaux… Les sites de l’AP-HM y sont donc confrontés régulièrement depuis quelque temps. Même s’il ne représente pas de dangerosité, cet insecte provoque de multiples piqûres qui peuvent être très gênantes*.

 

Cette situation, intervenant dans un contexte d’activité très soutenue, a conduit l’AP-HM à déclencher le protocole mis au point en collaboration avec l’insectarium de l’IHU Méditerranée Infection et le CLIN (Comité de Lutte contre les Infections Nosocomiales) en cas d’infestation avérée.

 

L’objectif de ce protocole est de protéger l’ensemble des patients et du personnel de l’AP-HM, tout en permettant de poursuivre l’activité dans des conditions de qualité et de sécurité des soins, sur tous les sites hospitaliers. Il comporte 3 volets : le dépistage, le traitement des patients infectés et de leurs effets personnels, et la désinfection des locaux pour limiter le risque de propagation.

 

Dépistage de punaises de lit grâce à un chien renifleur

Les Urgences ont continué à recevoir les patients en respectant les consignes de sécurité : dépistage notamment grâce à des chiens renifleurs, traitement des patients, mise en quarantaine des effets personnels (congélation pendant 72 heures à moins 20 degrés), nettoyage à fond à la vapeur après chaque passage suspect, double traitement chimique (Permax et Mythic).

 

Mercredi 8 août 2018, grâce à la mobilisation et au professionnalisme des équipes, le service a retrouvé sa pleine capacité de fonctionnement.

 

Après avoir fermé 2 boxes sur 30 et 3 lits sur 19 pendant 5 jours pour désinfection comme le prévoit le protocole, tous les boxes des Urgences et chambres de l’Unité d’hospitalisation de courte durée (UHCD) ont été ré-ouverts. La vigilance des équipes de soins et des équipes logistiques demeure.

 

Comme à chaque fois qu’elle est confrontée à ce type d’infestation, l’AP-HM met en œuvre toutes les mesures destinées à protéger les patients et les équipes d’accueil et de soins.

 

Par ailleurs, un travail partenarial est en cours avec la Ville de Marseille, le Bataillon des Marins Pompiers et les équipes hospitalières de l'AP-HM -dont l'insectarium de l’IHU Méditerranée Infection (service du Pr PAROLA)-, pour mutualiser les compétences, élaborer des protocoles de prise en charge en synergie et renforcer ainsi les « mesures barrière » en travaillant sur l’amont et l’aval des sites du CHU, afin de limiter la propagation.

 

*Plus d’informations sur le site du ministère des Solidarités et de la Santé : especes-nuisibles-et-parasites/article/punaises-de-lits

 

1. Punaise de lit