Centre Aorte Timone
 

Maladies génétiques

GÉNÉRALITÉS

 

Maladie génétique - Maladie de Marfan

Les formes familiales d’anévrysme et de dissection de l’aorte thoracique représentent 20% des maladies de l’aorte thoracique, et s’expriment le plus souvent avant l’âge de 50 ans.

 

Elles sont en rapport soit avec une fragilité du tissu de soutien de la paroi aortique dit tissu conjonctivo-élastique, soit avec une anomalie des cellules musculaires lisses de la paroi (media).

 

On distingue les syndromes (5%), le plus connu étant le syndrome de Marfan (gène de la fibrilline de type 1 ou du récepteur de type II du TGF β) mais on doit aussi évoquer le syndrome de Loyes-Dietz (gène du récepteur de type I du TGF β) ou le syndrome d’Ehlers-Danlos vasculaire (gène du procollagène de type III) ; et les formes non syndromiques (15 à 20%) dont l’expression se limite au système cardiovasculaire. Dans presque 80% des cas, la cause génétique n’est pas retrouvée sur les gènes connus, et l’on ne dispose pas dans ce cas d’un dépistage génétique pour les apparentés. Le dépistage repose alors sur l’examen clinique et l’échographie cardiaque.

 

D’un point de vue physiopathologique, la conséquence d’une mutation résulte soit en une anomalie « constitutive » de la paroi (protéine anormale ou non fonctionnelle), comme dans le cas de la mutation du gène de la fibrilline de type 1 associée au syndrome de Marfan, soit en une anomalie de régulation des voies du remodelage de la paroi aortique, en particulier la voie du TGF β.

Cela se traduit par un vieillissement accéléré de la paroi aortique en réponse au stress hémodynamique, dont la traduction clinique est la dilatation aortique, et la traduction tissulaire (en anatomo-pathologie) des lésions de medianécrose kystique.

 

GÈNE

 

La molécule d’ADN, constituant de nos chromosomes, est composée de la succession de lettres qui traduisent le code génétique. Une molécule d’ADN est fractionnée en de nombreux gènes. Chaque gène traduit une partie du code génétique. Il sera d’abord transcrit au sein du noyau de nos cellules en ARN (c’est la transcription), puis traduit dans le cytoplasme cellulaire en une protéine (c’est la traduction).

 

TRANSMISSION

 

L’analyse de la transmission de la maladie aortique au sein d’une famille se fait au moyen d’un arbre généalogique, en consultation de génétique médicale. On distingue les formes familiales  (plusieurs générations concernées) des formes sporadiques (20%) où la mutation est présente chez un enfant alors que ses parents sont indemnes (néomutation ou nouvelle mutation).

Le plus souvent, il s’agit d’une maladie autosomique dominante, cela signifie que la présence d’un seul gène muté sur une paire d’un même gène (une copie de chaque gène est héritée de chacun des parents) suffit pour être porteur de la prédisposition génétique familiale.

Plus rarement, la transmission est autosomique récessive, ce qui signifie que les deux copies d’un gène doivent être anormales pour que le sujet soit porteur de la prédisposition génétique (exemple : syndrome des artères tortueuses (mutation du gène Glut 10)).

 

PÉNÉTRANCE DE LA MALADIE GÉNÉTIQUE

 

Au sein d’une même famille, l’expression de la maladie (âge de début de la dilatation aortique, types de symptômes) est variable d’un individu à l’autre, bien qu’ils présentent une mutation génique identique : on parle de pénétrance variable. Ce phénomène justifie un dépistage familial ciblé sur toutes les personnes à risque, y compris en l’absence de symptôme.

 

CENTRE DE COMPÉTENCE POUR LES MALADIES VASCULAIRES RARES

 

Le Centre Aorte Timone coordonne la consultation multidisciplinaire du centre de compétence régional pour le syndrome d’Ehlers-Danlos vasculaire, le syndrome de Marfan et les formes apparentées. Il est en relation étroite avec le centre de référence national pour les maladies vasculaires rares (Pr X. Jeunemaître, HEGP, Paris) et le centre de référence national pour le syndrome de Marfan et formes apparentées (Pr G. Jondeau, Hôpital Bichat, Paris), auxquels est confiée la réalisation des études génétiques en biologie moléculaire.

 

Au cours d’une même journée (le mardi de façon hebdomadaire), chaque patient (enfant et adulte) est d’abord reçu en consultation de génétique médicale, puis réalise une évaluation clinique spécialisée auprès des médecins référents (adultes ou pédiatriques) cardiologues, médecins vasculaires, et ophtalmologues. La consultation de rhumatologie ou de chirurgie orthopédique infantile est programmée si besoin.

 

 

     Consultation multidisciplinaire du centre de compétence Marfan et Apparentés
     Coordonnateurs : Dr L. BAL, Dr T. BUSA

     Service de Chirurgie vasculaire, 3e étage
     Hôpital Timone Adultes
     13385 Marseille Cedex 05

     Prise de rendez-vous : 04 91 38 81 20 ou 04 91 38 81 21
     Fax. : 04 91 38 81 30