Julia JAVELAUD, manip radieuse

Petite, déjà, elle souhaitait travailler dans le domaine de la santé. Si elle n’a pas « sauvé le monde » comme se l’imaginent avec candeur tous les enfants, elle a assurément fait beaucoup de bien autour d’elle, et n’est pas près de s’arrêter ! Manipulatrice radio au Pôle d’imagerie médicale de la Timone, Julia Javelaud est avant tout soucieuse du bien-être des patients et fait tout son possible pour les écouter, les tranquilliser, prendre en compte l’appréhension et la douleur qu’ils éprouvent. En 2016, elle a ainsi passé un Diplôme Universitaire de sophrologie :

« C’est important de pouvoir aider les patients à se recentrer sur leur respiration, sur des gestes qui apaisent. C’est aussi très utile pour les urgences, avec lesquelles on travaille également. Je suis principalement au contact des adultes, mais comme nous avons aussi le panoramique dentaire pour l’ensemble de l’AP-HM alors parfois il y a des enfants. Avec eux on parle surtout de l’école et des vacances ! »

En poste depuis maintenant 5 ans, elle est déjà considérée comme une ancienne du service : référente pour tout le matériel lourd, elle s’occupe également des étudiants, encadre leur parcours de stage, s’assure de leur apprentissage à la fois théorique et pratique puis corrige leur mémoire en fin d’année.

Prévenante, bienveillante, à la fois humble et déterminée, Julia cultive de nombreuses passions qui semblent toutes reliées par cet altruisme qui la caractérise. La musique par exemple : mélomane, elle joue du piano depuis l’âge de 7 ans et a validé son 3ème cycle de conservatoire. Elle a aussi appris l’accordéon et joue au sein de groupes amateurs lors de bals traditionnels provençaux. C’est tout naturellement qu’elle a pensé faire entrer la musique au sein de l’hôpital. D’abord en allant jouer au chevet des patients du service d’Oncologie du Pr Duffaud, ensuite en initiant un projet de piano pour tous dans le hall de la Timone 2.



« Avec le piano l’ambiance a changé. Patients, personnels, visiteurs s’y installent quelques minutes, la musique résonne… On est alors loin du stress lié aux examens, dans l’échange et les émotions. Je suis également très heureuse du partenariat avec le Conservatoire de Marseille. Les auditions permettent aux enfants, parents, patients et soignants de se retrouver autour d’un moment convivial. »
 

Ainsi Julia ne se contente-t-elle pas d’être créative, elle est aussi engagée et cherche toujours à mettre sa créativité à profit pour le bien-être des autres. Elle réalise notamment des aquarelles et a peint ses collègues en train de travailler. Ces portraits décorent maintenant la salle d’attente du service. Mais son engagement va plus loin, bien au-delà des portes de l’hôpital puisqu’elle s’investit également dans l’humanitaire : une semaine par an, avec l’Hôpital de Clermont-Ferrand et l’association AMDAM, elle fait passer scanners et radios pour les opérations dans des zones rurales du Maroc où l’accès aux soins est plus difficile. L’an dernier, avec Mission Humanitaire elle est partie deux semaines au Cambodge pour faire de l’aide médicale. En janvier 2018, elle aimerait se rendre en Afrique Centrale.
 

« Exercer son métier à l’étranger permet de découvrir d’autres cultures, d’autres pratiques, mais aussi de prendre du recul car il faut toujours s’adapter avec très peu de moyens. On revient à l’AP-HM et on se dit qu’on a de la chance. Au Maroc, pour révéler et fixer les radios tout se fait à l’ancienne, on utilise des bains. Mais en fait, j’aime beaucoup travailler en chambre noire et retrouver le côté artisanal, manuel du métier… cette magie de la radiologie lorsque le cliché se révèle. »

 

 Découvrir d'autres portraits