Actualités

Ouverture de l’Unité Hospitalière Spécialement Aménagée

L’UHSA de l’AP-HM a accueilli son premier patient le 6 février. Cette structure prend en charge des personnes incarcérées en PACA et Corse nécessitant des soins psychiatriques en hospitalisation complète.
 
Instaurées par la Loi de programmation et d’orientation de la justice de septembre 2002, les UHSA sont des unités hospitalières spécialement aménagées pour recevoir des personnes incarcérées nécessitant des soins psychiatriques en hospitalisation complète.
Les UHSA sont implantées au sein d’un établissement de santé, sécurisées par l’administration pénitentiaire. Elles peuvent accueillir des hommes, des femmes et des personnes mineures.
Les personnes-détenues peuvent être accueillies sur indication médicale soit à leur demande, soit sur décision du représentant de l’Etat.
 
L’UHSA a été bâtie sur le site du Centre Hospitalier Edouard Toulouse. Sa construction et son exploitation sont assurées par l’AP-HM. Elle est rattachée à l’Hôpital Nord tout comme l’UHSI (Unité Hospitalière Sécurisée de Interrégionale destinée à l’hospitalisation somatique des personnes détenues).
 

Les modalités de fonctionnement des USHA ont été définies conjointement par les trois ministères impliqués (Santé, Justice et Intérieur) et le programme a débuté en 2010.
Au total, 17 UHSA doivent être créées en France pour une capacité totale de 705 places. L’UHSA de l’AP-HM fait partie des 9 UHSA de la première tranche (soit 440 places).
 
Sur la base du schéma national, l’UHSA est composée de 60 lits répartis en 3 unités de 20 lits pour l’hospitalisation psychiatrique des personnes détenues des régions PACA et Corse (17 établissements pénitentiaires, départements 13, 83, 84, 04, 05, 06, Corse). A ce jour, l’UHSA a ouvert une unité de 20 lits les deux autres unités ouvriront en mai et juin prochains.
 
Une réelle avancée
 
«  La prise en soin des patients hospitalisés à l’UHSA de Marseille est le fruit d’une réflexion pluridisciplinaire (IDE, Cadre, Médecin, directeur, psychologue, assistante sociale…). Aujourd’hui nous sommes enthousiastes et motivés pour proposer à tous les patients  une prise en charge efficiente et pour mettre en œuvre le projet de soin institutionnel. Sandrine Dray, Cadre Sup du pôle de psychiatrie, médecine et addictologie en détention - Médecine légale de l’AP-HM et Frédéric Iride, cadre adjoint du pôle.
 
Pour le Dr Catherine Paulet, Chef du pôle de psychiatrie, médecine et addictologie en détention - Médecine légale de l’AP-HM « Il s’agit d’une réelle avancée pour la prise en charge psychiatrique des personnes détenues. L’UHSA va réellement et utilement compléter le dispositif de soin existant ».
 
«Les personnes incarcérées pourront désormais bénéficier d’une prise en charge dans de bonnes conditions d’accueil, de soins et de sécurité» souligne le Dr Pascale Giravalli, Responsable médicale de l’UHSA.