Actualités

L’OCS, une révolution pour la greffe pulmonaire !

Publié le :
13/08/2013 à 14:20

L’OCS, une révolution pour la greffe pulmonaire !

 

A l’Hôpital Nord, le service de chirurgie thoracique a été choisi pour une étude clinique sur un équipement capable de prolonger la vie d’un greffon.

 

L’OCS (Organ Care System), système qui permet de conserver un greffon plus longtemps, est arrivé à Marseille grâce à l’association Maryse! pour la vie, au Conseil Général 13 mais aussi à l’implication de la Direction des équipements biomédicaux.

 

Cette innovation technologique majeure est en application clinique au sein du service de chirurgie thoracique du Professeur Pascal THOMAS à l’Hôpital Nord - la première structure hospitalière française en nombre de greffes.

 

Jusqu’à présent, la conservation et le transport des poumons prélevés en vue d’une greffe s’effectuait en situation d’hypothermie, l’organe étant placé dans un environnement stérile refroidi par la glace.

 

L’OCS bouscule cette pratique en inventant la normothermie. Cette technique permet de prolonger la durée de conservation d’un greffon après son prélèvement. Ventilés et perfusés, les poumons continuent de «vivre» comme à l’intérieur du corps pendant près de 12 heures (au lieu de 6).  

 

 

Diminuer le risque de rejet

 

 

Bloc opératoire Pr Pascal THOMAS et son équipe

Ce surcroît de délai est mis à profit pour sortir de la dimension urgence, élargir la sélection  des greffons et diminuer les risques de rejet en approfondissant les tests de compatibilités entre donneurs et receveurs. Autre avantage : la possibilité de greffer de jour en mobilisant tous les spécialistes plutôt que de nuit avec une équipe d’astreinte.

 

 « Environ un tiers des poumons prélevés sont potentiellement excellents, mais après le décès, ils présentent temporairement une mauvaise fonction qui rend la greffe impossible. En les laissant fonctionner ex-vivo, on les laisse récupérer », précise Pr Pascal THOMAS. « De plus, la machine peut vérifier la qualité des poumons prélevés, ce qui amène à prévoir d’élargir le champ de sélection des greffons et récupérer un pool d’organes jusqu’à présent écartés ».

 

 Si les résultats sont concluants, d'autres organes pourront aussi être transplantés via cet équipement.

Coût de l’équipement : 280.000 euros financés à 80% par le Conseil Général des Bouches-du-Rhône ; les 20% restants ont été collectés auprès de donateurs privés par l'association Maryse! pour la vie !

 

 

Quelques chiffres...

 

 

 40 000 personnes vivent en France avec un greffon

 + 20% de greffes de poumons en 2011

 17.000 personnes sont en attente de greffon en 2012

 48 patients ont été transplantés pulmonaires à Marseille en 2012

 

... et pourtant, 1 personne meurt encore chaque jour en France faute de greffe !

 

 

L’Organ Care System présenté par le Pr THOMAS et la comédienne Aurélie Vanek, marraine de l’association Maryse! pour la vie

L’Organ Care System présenté par le Pr THOMAS et la comédienne Aurélie Vanek,
marraine de l’association Maryse! pour la vie

 

 

En savoir plus sur Maryse ! Pour la Vie

 

 

L’association milite depuis 2004 pour sensibiliser le grand public au don d’organes.

ww.maryse-pourlavie.com